Hambye’s blues

Un prêtre est mort,
âgé, seul, dans son presbytère
dans un patelin sans renommée.
Je sais qu’il était mon cousin, lointain,
sans aura tapageuse,
il avait son caractère,
sa générosité,
sa fidélité,
toute sa vie, il avait été là.
Séminaire, armée, centre et sud manche
il avait touché par capillarité.

hier, il a été inhumé.
Tous ceux qu’il avait touchés un à un étaient là.
l’évêque, une cinquantaine de prêtres,
les maires, élus, émus, la famille dépassée,
les anciens combattants levant leur drapeau pendant l’élévation,
des chrétiens des communautés, fidèles.

Ils sont venus un à un, ils sont venus nombreux.
Les questions stratégiques de laïcité ont trouvé un instant,
un moment de paix dans l’unité d’un homme,
Désiré.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :