soleil en grains

Même si la terre, comme ma vie, gravite autour du soleil,
ma gravité du quotidien me ploie vers le sol
rivant le regard sur le pas d’après,
démarche haletée bousculée
loin, parfois de l’obscurité lumineuse, fruit de la contemplation.

comme les épaules lestées peinent
à laisser les yeux vaquer au zénith,
le printemps, en sa délicatesse,
a su déposer des éclats de soleil,
sur le bord de mes pas pressés.

au lieu simplement de me griffer,
ou de m’agacer l’odorat,
les genêts se font riants éclats.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :