aux enfants de la nuit

qui de l’opacité n’avaient de crainte,
elle qui se fait encor plus profonde
quand elle naît d’un chemin de lumière
Apprenez-nous la confiance en l’aube
espérée mais toujours longue à venir.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :