la délicatesse sans mélancolie

Il faut du fond et de la forme pas trop profond, parce qu’on s’y perd pas trop de formes, on s’exaspère une pompe à vélo pour un peu d’air quelques guitares et un micro des onomatopées, des mots. de la liberté, de la bonté, des choix qui relient des nuages et des colères, des joies... Lire la Suite →

Publicités

what you must know

Juste histoire de mettre les choses au clair, et vous éviter de passer pour de grosses buses quand vous débarquerez au presbytère, voici une série de phrases qu’il ne faut plus jamais dire, sous peine de vous faire repérer aussi sec comme un débutant voire un plouc. “on voudrait une bénédiction, pas un mariage” Ah ben... Lire la Suite →

le fou, le doigt, le pape

Quand le pape montre le ciel, ou la terre, ou un quelconque mystère, l’imbécile regarde le doigt, le twitto sensible (soit blessé, soit émétique) s’offusque de l’ombre produite. mais, mon lapin, tu ne peux pas t’offusquer des à peu près journalistiques et tomber dans les mêmes travers… on ne peut écouter quelqu’un si on ne... Lire la Suite →

to the roots

sur une idée de @lb2s, je vous invite à reprendre, chacun, vos missions dans l’Eglise et hop, à recevoir une lettre #pansurlenez du pape. Ad Hoc. Je mettrais bien en arrière plan un fond parcheminé, mais j’ai pas ça sous la main. Remplissez les cases vides. Si vous ne servez pas l'Eglise (bouh) vous pouvez... Lire la Suite →

Red Coat

Il est minuit, ça caille pas mal et je trace pour rentrer chez moi. Pour une fois, je suis à pied et pas à vélo (parce que je me suis laissé conduire en voiture à ce dîner) le bonnet de saint bien enfoncé sur le crâne, le manteau rouge remonté jusqu’au col. Le dîner était... Lire la Suite →

faux-plafond

Chaque fois que je suis tenté d’éclairer de toute la hauteur de mon intelligence le monde tel que je le vois, le monde tel que je le conçois et le comprends chaque fois que ma raison me semble suffisante de ses lumières pour tout dire, tout voir, tout expliquer, pour vous illuminer et que je... Lire la Suite →

passe ton deuil d’abord

« Il faudrait que tu y arrives à ne plus y penser, et finir ce travail de deuil »… les proches nous enjoignent bien souvent à passer à autre chose, rapidement, après le décès d’un être cher. C’est souvent très difficile d’ailleurs tant on n’a ni les outils, ni les ressources pour réussir ce fameux... Lire la Suite →

un peu mort

Je crois que je ne m’y suis jamais fait, je n’en tire ni satisfaction, ni gloire, ni émotion, ça m’impressionne tout en me déplaçant… c’est une sensation bizarre, un consentement, un don. je m’incline, sans merci, et il est déjà parti vers un autre, d’un même mouvement. salut, hommage, salut. Très régulièrement, le dimanche, nous... Lire la Suite →

la conversation du vent

il faudra vous armer de patience   d’un coupe papier le livre blanc ni typo ni branché n’est même pas découpé il faudra vous armer de patience     de temps l’emporter avec vous partout pour l’ouvrir à l’instant idoine où la seconde se dérobe dans un désir de lire une page  une seule   à la fois dans... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer